Skip to main content
Printemps des Poètes 2022

Poème 46 – Textes – Lydia Bouzenad

Je suis au loin
Le corps tremblotant de frisson sur les rochers
Le coucher du soleil si lent et si rapide à la fois
Me laisse sur ma faim de revivre cet instant.

 

Lydia Bouzenad, L’EnCrieR

 

 

Nous partions un matin en vacances.
Le soleil éclaboussait tout et nous transportait au vent de la mer.

 

 

Lydia Bouzenad L’EnCrieR

Commenter